dimanche 6 mai 2018

"Le seigneur des anneaux" de JRR Tolkien

« Le Seigneur des Anneaux » de J.R.R. Tolkien
Ed. Pocket 2011. Pages 1390.
Titre Original : « The Lord of the Rings »


Résumé : Un jeune Hobbit nommé Frodon Sacquet, hérite d'un anneau. Mais il se trouve que cet anneau est L'Anneau UNIQUE, un instrument de pouvoir absolu crée pour Sauron, le Seigneur des ténèbres, pour lui permettre de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples. Frodon a donc comme mission de détruire l'anneau en le jetant dans les laves de la Crevasse du Destin où l'Anneau à été forgé et ainsi le détruir pour toujours. Pour cela, Frodon sera aidé d'une Compagnie constituée d'Hobbits, d'Hommes, d'un Magicien, d'un Nain, et d'un Elfe, Un tel périple signifie s'aventurer très loin en Mordor, les terres du Seigneur des ténèbres, où est rassemblée son armée d'Orques maléfiques.
La Compagnie doit non seulement combattre les forces extérieures du mal mais aussi les dissensions internes et l'influence corruptrice qu'exerce l'Anneau lui-même sur Frodon...

La 7 de la page 7 : « Ils étaient, si les choses en venaient là, difficiles à abattre ou à tuer ; et peut-être la raison pour laquelle ils aimaient si insatiablement les bonnes choses était-elle qu'ils pouvaient s'en passer en cas de nécessité ; ils étaient capables aussi de survivre aux plus durs assauts du chagrin, de l'ennemi ou du temps au point d'étonner qui, ne les connaissant pas bien, ne regardait pas plus loin que leur panse et leur figure bien nourrie. »

Peut-on vivre plus de trente ans sans jamais avoir lu « Le Seigneur des Anneaux » ? La réponse est clairement oui. Mais à mon corps défendant, je ne me suis mise qu'assez récemment au fantasy. Donc... Faute avouée, à moitié pardonnée.
Et bien évidemment, « Le Seigneur des Anneaux » est une œuvre majeure de la littérature de fantasy. Tolkien livre ici un récit magistral, épique et glorieux.
Si le début a été un peu ardu, je suis ravie d'avoir tenu le coup et d'avoir continuer l'aventure. Certes le style est très descriptif mais c'est pour mieux imprégner le lecteur de cette ambiance si grandiose. Non seulement l'histoire est magistrale mais elle est portée par des personnages gigantesques. Ils sont complets et complexes, qu'ils soient hobbits, homme, elfes ou mages, ils nous transportent et nous accompagnent dans le monde de Tolkien. Et quel monde ! Parfaitement maîtrisé, intelligemment structuré. Un vrai chef-d’œuvre.
On se prélasse avec avidité dans cette lutte du bien et du mal, tremblant pour nos héros. Trahisons, magie, corruption, amour, amitié... Tout y est. Vraiment tout.
Mention spéciale à Aragorn, bon sang qu'on l'aime celui-là !
Aucun regret si ce n'est de ne pas l'avoir lu plus tôt.

Extrait : « Soudain, Frodon remarqua qu'un homme basané à l'air étranger, qui était assis dans l'ombre près du mur, écoutait aussi avec attention la conversation des hobbits. Il avait devant lui une grande chope, et il fumait une pipe à long tuyau, curieusement sculptée. Ses jambes, étendues, montraient de hautes bottes de cuir souple, de bonne façon, mais qui avaient beaucoup d'usage et qui étaient maintenant plaquées de boue. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire