lundi 6 juillet 2015

"Notre Besoin de Consolation est Impossible à Rassasier" de Stig Dagerman

"Notre Besoin de Consolation est Impossible à Rassasier" de Stig Dagerman. 
Ed. Actes Sud 1993. Pages 20. 
Titre Original: "Värt Behov av Tröst" 

Résumé: Depuis la découverte, en 1981, de ce texte où Stieg Dagerman, avant de sombrer dans le silence et de se donner la mort, fait une ultime démonstration des pouvoirs secrètement accordés à son écriture, le succès ne s'est jamais démenti. On peut donc, aujourd'hui, à l'occasion d'une nouvelle édition de ce " testament ", parler d'un véritable classique, un de ces écrits brefs dont le temps a cristallisé la transparence et l'inoubliable éclat.

La 7 de la page 7: "Mais, venant d'une direction que je ne soupçonne pas encore, voici que s'approche le miracle de la libération." 

Dans "Notre besoin de consolation est impossible à rassasier", Dagerman nous livre son testament. En effet, l'auteur met fin à ses jours en 1954, soit deux ans après l'écriture de cet essai. 
Sans remettre en cause le propos de Dagerman et l'impact colossal de ce texte, on reste sur un goût de "trop" dans ce texte. Si on y sent la souffrance d'un homme qui ne veut plus, ne peut plus, on y trouve également un ton brutal mais surtout déplaisant. Plaintif. Geignard. On ne peut que constater l'abandon total et en même temps on y trouve une apologie de la vie. On tente de comprendre le désarroi mais on se rend vite compte qu'on ne peut luter avec l'auteur. Il pose ses questions et ne laisse aucune porte ouverte à d'autres réponses que les siennes. On est exclut et on se retrouve enfermé dans un désespoir qui n'est pas le nôtre et qui nous empêche l'empathie nécessaire à la bonne réception des propos de l'auteur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire