lundi 6 juillet 2015

"Nous avons toujours vécu au château" de Shirley Jackson

"Nous avons toujours vécu au château" de Shirley Jackson. 
Ed. Rivages/noir 2012. Pages 235. 
Titre Original: "We have always lived in the castle"

Résumé: Elle s'appelle Mary Katherine Blackwood, elle a dit-huit ans, elle vit au "château" avec sa soeur Constance. Elle déteste le bruit, les chiens et les êtres humains. Tous les êtres humains. Même les membres de sa famille. Mais, en réalité, ceux-ci sont morts. Mystérieusement. On dit que Mary Katherine pourrait être la meurtrière. On dit même qu'elle se change parfois en loup-garou. On dit tant de choses...

La 7 de la page 7: "Le jeu commençait toujours bien, quand je tournais sans prendre de risque pour emprunter le trottoir désert de la grand rue et peut-être la journée se révélerait-elle fort bonne; c'est de cette façon que se passait parfois, mais rarement par une matinée de printemps." 

En ouvrant "Nous avons toujours vécu au château", on se dit qu'on va lire une petite histoire mystérieuse qu'on oubliera, somme toute, assez vite. Et on se trompe lourdement. 
"Nous avons toujours vécu au château" est emprunt d'un mystère lourd et rondement mené par Shirley Jackson. Le lecteur se retrouve embarqué dans un huis clos étouffant. Si on met de côté l'arrivée d'un personnage qui brise quelque peu ce tête à tête ensorcelant, Jackson ne commet aucune erreur. 
Les personnages sont envoûtants et les pages se tournent sans même y penser. C'est à regret qu'on referme le livre. 
Un petit bijou! 

Extrait: "Le dimanche matin, l'arrivée du changement s'était déjà rapproché d'un jour. J'étais bien décidée à ne pas penser à mes trois mots magiques, et je ne voulais pas les laisser pénétrer dans mon esprit, mais le bouleversement à venir se faisait sentir si fortement qu'il n'était pas possible de l'ignorer; il se répandait comme une nappe de brouillard dans l'escalier, dans la cuisine et sur le jardin."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire