dimanche 2 avril 2017

"LeTrône de Fer: Intrigues à Port-Réal"

"Le Trône de Fer: Intrigues à Port-Réal" (tome 6) de George R.R. Martin
Ed. J'ai Lu 2003. Pages 346. 
Titre Original: "A Song of Ice and Fire: A Storm of Swords" 

Résumé: Le jeune et inconséquent roi Joffrey semble bien installé sur le trône de fer. L'usurpateur Baratheon est mort, l'armée de son frère Stannis a été défaite devant Port-Réal et le souverain Robb se retrouve dépossédé de ses propres terres. Joffrey n'a pourtant participé à aucune bataille. Il doit ces succès au courage de son oncle Tyrion et à la ruse de son grand-père Tywin. C'est un roi velléitaire, lâche et cruel qui s'apprête donc à régner sur les Sept Couronnes. Toutes les forces en présence n'ont cependant pas dit leur dernier mot. Là où les épées n'ont pu l'emporter, la puissance de la magie réussira-t-elle ?

La 7 de la page 7: "Les trois hommes durent barboter pour franchir le ruisseau." 

La première innovation de ce tome est le chapitrage de Jaime. Catelyn l'a libéré pour qu'il retrouve ses filles. Mais c'est sous bonne garde que Jaime voyage, accompagné de Brienne. Si on a très longtemps détesté Jaime qui, après tout, a poussé Bran, ce personnage prend de plus en plus d'ampleur et on commence a réellement s'attacher à lui. 
Pendant ce temps là, à Port-Réal, Tyrion se remet, difficilement, de ses blessures. On se sent mal pour ce personnage qu'on apprécie depuis le début. Par contre, la haine qu'engendre Cersei ne semble pas diminuer. Elle est juste parfois adoucie par le dégoût que nous inspire le père Lannister, Tywin. Alors même si on commence à entrevoir un nouveau Jaime, force est de constater que le seul Lannister qui trouve grâce à nos yeux est bien le seul Tyrion. Le reste de la famille peut bien se jeter dans le Trident qu'on ne bronchera pas une seule seconde. Il est pourtant intéressant de constater que les relations que Tyrion entretient avec son père sont peut-être une des raisons majeures pour laquelle on apprécie le nain. Bon sang, on aime vraiment pas Tywin. 
Si dans ce tome, on stagne un peu, il faut se tourner du côté du Mur pour voir les tensions monter de plus en plus. Les trahisons sont proches et les conflits de plus en plus palpables. Nul n'est à l'abri de voir sa tête au bout d'une pique. "Intrigues à Port-Réal" porte bien son nom et ce tome de "transition" permet d'entrevoir une suite bien alléchante. 
Le personnage préféré: Tyrion Lannister. 
Le personnage le plus détesté: Tywin Lannister. 

Extrait: "C'est par amour, évidemment, qu'il était entré dans la garde. Leur père avait mandé Cersei à la Cour quand elle avait douze ans, dans l'espoir de lui décrocher des noces royales. Il déboutait tous les prétendants, préférant la garder près de lui dans la tour de la Main tandis que, grandissant en âge et en féminité, elle devenait plus belle que jamais. Sans doute attendait-il que le prince Viserys sorte de l'enfance, voir que Rhaegar perde sa femme en couches, Elia de Dorne n'ayant pas une santé florissante."  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire