dimanche 21 janvier 2018

"Underground Railroad" de Colson Whitehead

"Underground Railroad" de Colson Whitehead.
Ed. Albin Michel 2017. Page 398.

Résumé: Cora, 16 ans, est une jeune esclave née sur une plantation de coton en Géorgie. Grâce à César, elle réussit à s'échapper. Leur première étape est la Caroline du Sud, dans une ville qui semble être le refuge idéal mais qui cache une terrible vérité. Il leur faut fuir à nouveau, d'autant plus que Ridgeway, le chasseur d'esclaves, est à leurs trousses.

La 7 de la page 7: "De ces hommes, Ajarry eut cinq enfants, tous mi au monde sur le même plancher de la hutte, qu'elle leur montrait quand ils désobéissaient.
.
Non seulement "Underground railroad" est un livre brillamment écrit mais en plus, Whitehead s'offre le luxe de délivrer un roman intelligent et utile. Dans une Amérique de plus en plus tendue en raison de problèmes raciaux, "Underground Railroad" a de quoi remettre les choses en place. C'est justement dans cette Amérique là que "Underground Railroad" prend toute son ampleur. Un livre coup de poing qui rappelle la sombre période de l'esclavage où les blancs avaient plus de considération pour leur bétail que pour leurs esclaves noirs. "Underground Railroad" c'est l'histoire de ceux qui refusent. De ceux qui s'échappent. De ceux qui disent "non". Mais à quel prix. Dans une fuite qui semble perdue d'avance, Whitehead enfonce ses personnages ainsi que ses lecteurs. Nous sommes piégés dans cette fuite en compagnie des personnages de Whitehead qui ne tombe jamais dans un pathos non nécessaire. Qui raconte une histoire, leur histoire, tout simplement. 
Un livre implacable à mettre entre toutes les mains. 

 Extrait: "La première fois que Caesar proposa à Cora de s'enfuir vers le Nord, Elle dit non. C'était sa grand-mère qui parlait à travers elle. La grand-mère de Cora n'avait jamais vu l'océan jusqu'à ce jour lumineux, dans le port de Ovidah, où l'eau l'avait éblouie après son séjour dans les cachots du fort. C'est là qu'ils avaient été parqués en attendant les navires." 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire