mercredi 14 juin 2017

"Fin de ronde" de Stephen King

"Fin de Ronde" de Stephen King
Ed. Albin Michel 2017. Pages 420. 
Titre Original: "End of Watch" 

Résumé: Sept ans après le massacre perpétré par Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, celui-ci gît sur un lit d'hôpital, paralysé, le cerveau endommagé, subissant les essais cliniques expérimentaux du docteur Babineau. Mais le criminel s'aperçoit qu'il est désormais doté de pouvoir de télékinésie. Il intègre le corps du médecin, bien décidé à manipuler et à pousser au suicide son ennemi Bill Hodges.

La 7 de la page 7: "Les deux dans le sac aussi." 

"Fin de Ronde" est le dernier volet de la trilogie Mr Mercedes de Stephen King. J'avais adoré les deux premiers tomes ("Mr Mercedes" et "Carnets Noirs") C'est donc avec beaucoup d'anticipation que j'ai ouvert "Fin de Ronde", la dernière aventure de Bill Hodges. 
Dans celle-ci, on retrouve Brady Hartsfield, "monsieur suicide", meurtrier atypique déjà présent dans le premier volet des aventures. On sent qu'avec "Fin de Ronde", King est prêt à boucler la boucle de sa trilogie. Tout est relié au massacre du Mall. Alors qu'une rescapée du massacre se suicide, alors qu'elle semblait aller bien psychiquement, le doute s'installe dans l'esprit de Hodges. Si les personnages découvrent les tenants et les aboutissants de l'intrigue au fur et à mesure de l'histoire, King fait le choix de donner plus d'informations à ses lecteurs. On sait ce qu'il se trame. Et on reste alerte durant tout le roman, tentant de deviner comment les protagonistes vont découvrir le pot aux roses. 
Une vague de suicides touche la ville et on se demande comme nos personnages vont pouvoir se dépêtrer de cette affaire. 
Là où King nous avait habitués dans les deux premiers tomes à un récit purement dans le style du polar, dans ce dernier volet, il renoue avec ses premières amours telles que la télékinésie. On renoue ici avec un côté surnaturel dans lequel King excelle. Mais sans en faire trop car cela se marie très bien avec le reste de la trilogie. 
"Fin de Ronde" est un excellente fin à Mr Mercedes. Je n'entrerai pas dans la discussion "critique des jeux vidéos" car je pense réellement que ce n'est pas réellement le propos ici, c'est plus un moyen de diriger l'intrigue plutôt qu'autre chose. L'histoire est une apothéose et c'est tout ce qu'on demandait. 

Extrait: "Mais où sont les poissons roses? Il faut qu'elle trouve les roses et quand elle en aura attrapé neuf, toute cette histoire sera oubliée. Du coin de l'oeil, elle voit Babineau rabaisser les fermoirs de sa mallette. Il l'emporte et quitte la pièce. Il s'en va. Ca ne fait rien. Il faut qu'elle attrape les poissons roses, et alors toute cette histoire sera oubliée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire