mercredi 30 novembre 2016

"Le Trône de fer: L'ombre Maléfique" (tome 4) de George R.R. Martin

"Le Trône de Fer: L'Ombre Maléfique" (tome 4) de George R.R. Martin. 
Ed. J'ai Lu 2009. Pages 352. 
Titre Original: "A Clash of Kings" 

Résumé:  Plongé dans le chaos, le royaume des sept Couronnes est en proie à une formidable pandémie de violence. Les héritiers du souverain défunt se disputent le trône dans d'âpres et sanglants combats. Et les puissants seigneurs, ralliés aux diverses causes, négligent tout égard pour le peuple, qui supporte souffrances et famine. Les ennemis jurés Catelyn et Tyrion fourbissent chacun leurs armes. Catelyn Stark rejoint Renly Baratheon, à la tête des forces de Hautjardin et Accalmie, tandis que Tyrion Lannister ourdit de nouvelles alliances et prépare Port-Réal à repousser le futur siège. Mais un nouveau péril se profile : une ombre plane, frappe les rois et renverse les citadelles...

La 7 de la page 7: "Ils comprirent enfin." 

Si le troisième tome du "Trône de Fer" manquait un peu d'action, le tome suivant tombe dans le même schéma à une exception près: le quatrième tome "L'Ombre Maléfique" connaît plus d'action mais surtout ce tome nous donne l'impression d'être une cocotte minute. A chaque chapitre, l'équilibre, précaire, semble vouloir s'effondrer. Ici, on est moins dans la stratégie, mais pas encore dans l'action. Et pourtant, le lecteur reste sur le qui vive à longueur de lecture. Il attend le pion qui fera chuter l'échiquier. Chacun dans sa contrée semble être apte à faire chuter cet équilibre, être le déclencheur d'une révolte sans précédent. Et pendant que le lecteur reste en apnée, Martin continue de jouer avec les nerfs des lecteurs. Là où ces derniers pensent que l'action va changer la donne, c'est ailleurs et sans prévenir que l'intrigue avance. Mais au-delà de cette intrigue bien construite, ce sont surtout les personnages qui sont à épingler dans ce tome. Ils se dessinent de plus en plus, leurs évolutions sont de plus en plus marquées. Il est vraiment temps pour le lecteur de choisir son camp. Aux côtés de qui compte-il frémir? Les Stark? Les Lannister? Les Baratheon? Qui est son Roi légitime? Qui est son traître? Qui est son allié? La révolte gronde et le lecteur n'en peut plus, il veut connaître la suite. Inlassablement. 
Le préféré: Tyrion Lannister. 
Le plus détesté: Stannis Baratheon. 

Extrait: "Des os, songea Catelyn. Ceci n'est pas Ned, ceci n'est pas l'homme que j'aimais, le père de mes enfants. Il avait les mains jointes sur la poitrine, des doigts de squelette reployés sur la garde d'une épée quelconque, mais ce n'étaient pas les doigts ni les mains de Ned, si vigoureux, si débordants de vitalité. On avait revêtu les os du surcot de Ned, c'était bien le beau velours blanc frappé du loup-garou à hauteur du cœur, mais il ne subsistait rien de la chair tiède sur laquelle tant et tant de nuits elle avait reposé sa tête, rien des bras qui m'avait étreinte. On avait beau rattacher la tête au torse par un beau fil d'argent, rien ne ressemble à un crâne comme un autre crâne, et, dans ces cavités vides, elle cherchait vraiment les prunelles gris sombre de son seigneur, ces prunelles qui pouvaient avoir la douceur des brumes ou la dureté de la pierre."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire