mercredi 23 novembre 2016

"Petty Girls" de Karin Slaughter

"Pretty Girls" de Karin Slaughter. 
Ed. Mosaïc 2016. Pages 517. 

Résumé: Deux sœurs. Deux étrangères.
Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses sœurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu’elles nourrissent l’une pour l’autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille. Deux événements violents vont venir cruellement raviver leurs blessures mais aussi les obliger à se confronter : l’assassinat du mari de Claire, et la disparition d’une adolescente.
A tant d’années de distance, ces événements ont-ils un lien quelconque avec Julia ? Lasses de se faire la guerre, Claire et Lydia plongent dans la noirceur du passé familial. Une spirale sanglante...
Avec la froide efficacité qui l’a rendue célèbre, Karin Slaughter fait ressurgir la noirceur et la sauvagerie au sein d’une famille frappée par la perte. Elle explore au scalpel les liens qui unissent les personnages et écorche leurs secrets. Un roman puissant, à vif, par l’un des écrivains contemporains les plus marquants.

La 7 de la page 7: "Très jolie." 

"Pretty Girls" est une très belle surprise. J'ai ouvert ce livre sans m'attendre à être scotchée par ce récit et pourtant j'ai tourné les pages avec avidité et envie. Non seulement les personnages sont solides et attachants mais en plus, l'intrigue est très bien menée. Slaughter nous balade et on en redemande. Les rebondissements sont rondement menés et on se laisse mener à la baguette par cette intrigue magistrale. On se prend des claques et on lit les pages en apnée, se demandant ce que Slaughter va encore nous réserver. Un excellent thriller. 

Extrait: "Il avait été adopté par son beau père (Qui n'avait épousé sa mère que pour qu'on ne puisse pas obliger celle ci à témoigner contre lui.) Le père de Lloyd est mort (en prison.) Lloyd est parti pour le Mexique où il devait annoncer une nouvelle à ses grands parents (non pour réceptionner vingt kilos de cocaïne) Sa voiture a été emboutie par un camion (Il a été retrouvé mort sur une aire d'autoroute après avoir essayé de sniffer la moitié d'une brique de coke.)" 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire