mercredi 30 novembre 2016

"Projet Faille: Bienvenue à l'institut" de Benoît Barker

"Projet Faille: Bienvenue à l'institut" de Benoît Barker. 
Autoédité 2016. Epub. 

Résumé: Que feriez-vous si, du jour au lendemain, vous vous retrouviez dans une école ressemblant plus à une prison qu'à un établissement scolaire ? Une école où l’échec signifie au mieux, la mort, au pire... non, mieux vaut ne pas parler du pire. Florian va le découvrir. Entre les faux semblants et la surveillance constante, parviendra-t-il à fuir cet endroit mystérieux avant qu'il ne soit trop tard ? Et surtout, supportera-t-il la terrible vérité cachée derrière les murs de l'Institut ?

La 7 de la page 7: "L'infime mouvement de sa bouche craquela ses lèvres desséchées."

Avec son premier roman "Projet Faille: Bienvenue à l'institut", Benoît Barker nous offre un roman jeunesse original et assez bien ficelé. On se prend d'affection pour ces personnages qui ne savent pas très bien ce qui leur arrive. On se pose les mêmes questions que ces jeunes enfermés dans cet institut aux pratiques plus que douteuses. Où est on?
Si l'écriture  est parfois un peu forcée pour le lecteur et les tournures de phrases parfois un peu trop faciles, on pardonnera ces quelques défauts pour se concentrer sur une idée assez intéressante. Où se trouvent ces personnages? Et surtout pourquoi? On anticipe et on s'étonne d'une fin qu'on ne voyait pas arriver. Le lecteur se laisse embarquer dans sa lecture et se laisse porter par une histoire bien organisée et originale. 
Un bon roman jeunesse qui tape juste et bien. Un auteur, auto-édité, à qui on souhaite une bonne continuation et qu'on aura plaisir à retrouver. 

Extrait: "Une main agrippée à l'armature de son lit, Florian entreprit de se relever. Ses articulations craquèrent sous l'effort, comme s'il n'était qu'une vieille machine rouillée à cours de graisse. L'impression de pouvoir sentir chacun de ses muscles frotter contre ses os lui donna envie de vomir, mais rien ne sortit, ce qui s'avéra être encore plus désagréable que de vomir tout court." 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire