jeudi 24 novembre 2016

"Vernon Subutex" de Virginie Despentes

"Vernon Subutex" de Virginie Despentes. 
Ed. Grasset 2014. Pages 400. 

Résumé: QUI EST VERNON SUBUTEX ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de resurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu.
L’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.

La 7 de la page 7: "Mais il a passé l'âge d'imaginer que tout ça vient sans son lot d'exigences en retour." 

J'ai beaucoup entendu parler de ce roman (en bien comme en moins positif) et j'ai longtemps hésité car le résumé ne m'attirait pas réellement. De plus, ayant déjà rencontré l'auteure dans "Baise Moi", je savais que j'avais du mal avec son style. Mais j'ai quand même tenté le coup. Le début m'a emballée et je manifestais un certain enthousiasme. Mais le style m'a rattrapé. Les personnages oscillent entre la naïveté et le pathétique. Le rythme ne permet pas de s'attacher à eux. C'est probablement voulu (voir même être le propos) mais je n'ai pas pu accrocher. Si on touche le thème de l'anticonformisme ou encore le thème de la société en déroute, le côté provocateur du texte est trop frontal en ce qui me concerne. On peut être provocateur sans être agressif. Je n'ai pas été convaincue par le propos et je n'ai trouvé aucun moyen de m'investir dans ces destins croisés. Une grosse déception même si je n'attendais pas grand chose de ce roman. 

Extrait: "Les femmes évoluent avec l'âge. Elles cherchent à comprendre ce qui leur arrive. Les hommes Les hommes stagnent, héroïquement, puis régressent d'un seul coup. Plus ils prennent de l'âge plus l'amour et le sexe sont liés à l'enfance. Ils ont envie de dire des mots d'enfants à des filles qui ressemblent à des gosses, de faire des cochonneries qu'on fait dans la cour de récré. Personne n'a envie d'entendre parler du désir d'un vieillard, c'est trop embarassant." 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire