dimanche 20 août 2017

"13 Reasons Why" de Jay Asher

"13 Reasons Why" de Jay Asher
Ed. Albin Michel 2017. Pages 287.

Résumé: 
Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D'abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

La 7 de la page 7: "Hannah Baker s'est suicidée." 

On ne va pas se mentir, oui j'avais regardé la série de Netflix avant de lire le roman. Je sais. C'est mal. Donc oui, je connaissais déjà l'histoire et je savais ce qui avait poussé Hannah à commettre l'irréparable. Et oui, j'avais beaucoup aimé la série même si je regrettais la lenteur accablante de Clay à écouter ces cassettes. Déjà premier point positif du livre: il les écoute en une seule et unique nuit. Comportement bien plus logique que celui du Clay télévisuel. Et c'est la seule réelle comparaison qu'on puisse faire entre le livre et la série. On est en présence de deux oeuvres différentes qui n'ont pas la même destination.  Si les raisons du suicide d'Hannah restent les mêmes, le récit est différemment délivré. Dans ce roman, Hannah peut sembler être beaucoup trop fragile pour ce monde. Et parfois, on se dit qu'elle devrait peut-être un peu se détendre. Et on réagit comme ceux qui n'ont rien fait pour elle en pensant que parfois, elle exagère quand même un peu et que le monde ne tourne pas uniquement autour d'elle. Or autour de quoi d'autre le monde tourne-t-il quand on a 17 ans? Qui est le vrai "héro" de ce roman? Hannah ou Clay? Si on assiste à la descente aux enfers de Hannah, on est également témoin de la détresse de Clay, impuissant devant la tragédie qui s'est déjà produite. Témoin involontaire des "détails" qui mèneront Hannah au suicide, nous aussi, nous sommes spectateurs d'un désastre qui s'est déjà produit. On en vient à s'impliquer dans l'histoire d'Hannah, à lui en vouloir parfois de ne pas avoir eu assez confiance en certains et trop en d'autres. Mais peut-on pourtant crier au génie de l'auteur? Peut-on réellement dire que ce roman est particulièrement réussi. Oui et non. D'abord non. Parce qu'il faut bien avouer que l'auteur n'a pas inventé grand chose. Le style est plutôt basique et la lecture parfois monotone. Et pourtant oui. Oui parce qu'il aborde un sujet particulièrement délicat et que ce sujet là mérite bien un roman coup de poing: Elle est morte. Vous ne pourrez rien y changer. Maintenant, lisez son histoire. Alors ce n'est pas le roman du siècle mais si il peut donner une impulsion par rapport à un sujet de société bien réel, je ne vois pas 13 raisons pourquoi ne pas le faire... 

Extrait: "Salut tout le monde. Ici Hannah Baker. En live stéréo. Je n'en crois pas mes oreilles. Il n'y aura pas d'autres dates. Pas de rappel. Et cette fois, aucune intervention du public. Non c'est impossible. Hannah Baker s'est suicidée. J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter les cassettes, c'est que vous êtes l'une des raisons." 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire