jeudi 7 avril 2016

"Anges et Démons" de Dan Brown


“Anges et Démons” de Dan Brown.
Ed. J.C. Lattès 2005. Pages 569.
Titre Original: “Angels and Demons”

Résumé: Robert Langdon, le célèbre spécialiste de symbologie religieuse, est convoqué au CERN, en Suisse, pour déchiffrer un symbole gravé au fer rouge retrouvé sur le corps d'un éminent homme de science. Il s'agirait d'un crime commis par les Illuminati, une société secrète qui vient de resurgir après une éclipse de quatre siècles et a juré d'anéantir l'Église catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu'une terrifiante bombe à retardement menace !

La 7 de la page 7: “Langdon était sceptique.”

J’avais déjà lu le “da Vinci Code” écrit par cet auteur. Le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’avais pas du tout adhéré à ce récit. Vraiment pas. Mais je vouais donner une autre chance à Brown en lisant “Anges et Démons”. Et force est de constater que ce roman est bien meilleur que le “Da Vinci Code” (ce qui n’est pas un exploit en soi...)
Mais malgré une intrigue assez solide, Brown démollit lui-même son récit. La fin est bâclée au possible. Invraisemblable au possible. Un grand n’importe quoi. Et c’est bien dommage car les descritptions du Vatican et les intrigues religieuses sont assez réussies dans l’ensemble mais malheureusement, Brown ne peut convaincre personne avec cette fin qui descend méthodiquement tous les points forts de son roman.
En un mot comme en cent, Brown ne verra pas une troisième place se libérer dans ma bibliothèque. Deux, c’est bien assez. C’est même déjà trop.

Extrait: “Que vous croyiez ou non en Dieu, reprit-il sur le ton de la réflexion, comprenez au moins ceci: lorsque l’espèce humaine perd confiance en une puissance qui lui est supérieure, elle perd aussi son sens de la responsabilité (...) La foi nous rend responsables envers nous-même, envers les autres, envers une vérité supérieure. Si la religion est défaillante, c’est seulement parce quer l’homme est imparfait.”

Aucun commentaire:

Publier un commentaire