mercredi 5 octobre 2016

"Un meurtre sera commis le ..." de Agatha Christie.

"Un meurtre sera commis le..." de Agatha Christie. 
Ed. du Masque 1994. Pages 170. 
Titre Original: "A Murder is announced" 

Résumé: "Un meurtre est annoncé, il aura lieu le vendredi 29 octobre à dix-huit heures trente à Little Paddocks."
Au village de Chipping Cleghorn, tout le monde découvre cette petite annonce dans la gazette locale en prenant son breakfast. On pense aussitôt à une amusante merder party imaginée par quelque facétieux. Aussi, tout le voisinage, émoustillé, rapplique-t-il à Little Paddocks pour attendre l'heure fatidique dans la bonne humeur. A dix-huit heures trente, la lumière s'éteint, et des coups de feu éclatent...
Mais c'est l'étranger, entré Dieu sait comment dans la maison, qui est retrouvé, effondré sur le parquet, son pistolet à la main. Mort.

La 7 de la page 7: "Il va y avoir un assassinat chez Miss Blacklock."

J'avais déjà lu ce roman il y a maintenant  vingt ans, aux bords d'une piscine. C'est vous dire si j'avais quelque peu oublié l'intrigue. Et en ces journées ensoleillées, je profite d'un jour de congé pour me replonger dans l'univers, toujours parfaitement orchestré de la reine du crime, Agatha Christie. Commençons par préciser que dans le monde littéraire de Christie, je suis plus une "Poirot" qu'une "Marple", belgitude oblige sans doute. Avec "un meurtre sera commis le..." on est en compagnie de Marple. Et ce n'est pas bien grave en ce qui concerne le Poirot en moi car, force est de constater que j'aime aussi cette vieille dame. Comme toujours avec avec Christie, on nous offre une multitude de personnages donc, comprendre, suspects. Mais l'originalité, ici, c'est que le meurtre est annoncé dès le départ dans le journal local. Comme une sorte de murder party qui va très mal tourné. Christie nous balade de personnage en personnage, de soupçons en résolutions. Et on la suit avec délectation. Mieux, on en redemande. "Un meurtre sera commis le..." s'inscrit dans les très bons Christie et les tout grands romans policiers. Une véritable réussite qui nous donne envie de nous replonger dans toute l'oeuvre de la reine du crime. 

Extrait: "Au même instant, comme par enchantement, la lumière revint. Avec le sentiment de vivre des minutes irréelles, les indigènes de Chipping Cleghorn qui se trouvait assemblés dans le vestibule de Little paddocks se rendirent brusquement compte du tragique de l'événement. La mort était là! La main du colonel Easterbrook était rouge de sang, une coulée pourpre s'allongent du cou de miss Blacklock, pour descendre sur son corsage, un inconnu qui avait cessé de vivre gisait en tas sur le parquet."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire