jeudi 28 mai 2015

Mes Conversations avec Les Tueurs de Stéphane Bourgoin

"Mes Conversations avec Les Tueurs" de Stéphane Bourgoin.
Ed. Points 2013. Pages 172.

Résumé: "Cela fait trente ans que j'interroge les serial killers. J'ai rencontré plus de soixante-dix de ces tueurs et tueuses multirécidivistes aux quatre coins de la planète. J'ai accumulé des ouvrages de criminologie, journaux de faits divers, archives de police, photos et vidéos de scènes de crimes, confessions, dessins et écrits.
Dans mes livres, j'ai toujours présenté les serial killers de manière distanciée, sans porter le moindre jugement ni faire part de mon ressenti. Dans Mes conversations avec les tueurs, je désire vous faire partager l'envers du décor. Vous montrer l'épreuve physique de ces rencontres, les moments d'angoisse qui précèdent les entretiens, la peur, parfois. Vingt ans plus tard, mon corps se souvient encore de la terreur qui s'est emparée de moi lors de ma rencontre avec Gerard Schaefer, un ex-policier accusé du meurtre de 34 femmes en Floride. Dès l'instant où je me suis trouvé face à lui, j'ai eu le sentiment d'être confronté au Mal absolu.
Je suis préparé, mentalement, à rencontrer ces "personnages" plus ou moins hors du commun. Mais à mon retour à Paris, je me demande parfois si ces voyages ont eu lieu. Oui, ils sont bien réels. Et incroyables."

La 7 de la page 7: "Les inspecteurs en planque remarquent le canon d'une arme à feu qui dépasse de la banquette arrière, ainsi que des feuilles manuscrites dont l'écriture ressemble énormément aux messages envoyés par le tueur." 

"Mes Conversation avec Les Tueurs" est peut-être le plus perturbant des livres écrits par Bourgoin. Certes, on est toujours confronté à ce que l'être humain a de plus noir, mais ici, on tombe dans une toute autre catégorie. 
En effet, ici, on entre plus dans la tête de l'auteur que dans celle des tueurs qu'il rencontre. Comment gère-t-on une rencontre avec l'abominable Gerard Schaefer? Comment rester stoïque devant l'ignominie vomissante de ses propos? 
Bourgoin se livre sans retenue. 

Extraits: "La définition la plus évidente du serial killer consiste à le décrire comme un récidiviste du meurtre. Pendant des mois, parfois des années, il assassine, avec un certain intervalle de temps entre ses crimes. Selon la terminologie du FBI, on parle habituellement de tueur en série lorsque celui-ci commet plus de trois meurtres, avec un mobile d'ordre psychologique, la plupart du temps."

" A mes yeux, Gerard John Schaefer est un cas unique de cumul des pires perversions et paraphilies dans l'"univers" des tueurs en série. Pour résumer, on pourrait dire qu'il représente le pervers absolu." 

#mesconversarionsaveclestueurs #stephanebourgoin #la7delapage7 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire