lundi 18 mai 2015

Nécropolis de Herbert Lieberman

"Nécropolis" de Herbert Lieberman.
Ed. Points 1999. Pages 505.
Titre original: City of the Dead.

Résumé: Nécropolis, c'est la "Cité des morts" : New-York, sillonnée par les fous, les mythomanes et les drogués, les assassins et les paumés de toute sorte : en proie aux intrigues de la municipalité et aux trafics d'influence ; quadrillée par les voitures de police et les ambulances dans un grand concert de hululements de sirènes et crissements de pneus. Destination finale : la morgue. Presque toujours.
Au centre de ce roman, Paul Konig, médecin légiste en chef, règne sur les dépôts macabres et surveille la ville où a disparu sa fille.

La 7 de la page 7: "L'homme n'a rien d'un mou ni d'un libéral." 

Publié pour la première fois en 1976, "Nécropolis" est un des premiers romans qui met en avant, non pas un enquêteur, mais un expert médico-légal. Jour après jour, Konig voit passer cadavre après cadavre. Constatation d'une ville qui devient de plus en plus violente, "Nécropolis" met tout en place pour que le lecteur se sente oppressé par une atmosphère étouffante et froide. 
Lieberman nous dépeint un New-York sombre que l'on découvre à travers les yeux épuisés de Konig. Tout cela maîtrisé par une plume acérée et intelligente. On en redemande. 

Extrait: "Gémissements de sirènes. Hurlements de voitures de police qui se ruent vers le nord. Ambulances qui foncent dans leur sillage. En avant, la toile d'araignée grise du Queensboro bridge. Sur l'autre rive, zébrées comme des sucres d'orge, les cheminées de l'usine Con Ed de Ravenswood, qui vomissent leurs fumées vers le ciel. Et juste au-delà, Queens, muraille hideuse qui barre l'horizon. Des péniches et des remorqueurs remontent paresseusement le courant. Des mouettes tournoient et piaillent dans le ciel." 

#necropolis #cityofthedead #herbertlieberman #la7delapage7 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire