lundi 18 mai 2015

No Country For Old Men de Cormac McCarthy

"No Country for Old Men" de Cormac McCarthy. 
Ed. Points 2007. Pages 320. 
Titre Original: No Country For Old Men. 

Résumé: A la frontière du Texas, Moss découvre un carnage : un homme à moitié mort, d'autres déjà froids des armes, de l'héroïne et deux millions de dollars. La tentation est trop forte. Mais on ne vole pas impunément des narcotrafiquants. Moss devient l'objet d'une impitoyable chasse à l'homme. A ses trousses, un vieux shérif et un tueur psychopathe de la pire espèce...

La 7 de la page 7:  "Le soleil est levé depuis moins d'une heure et l'ombre de l'arête et des yuccas et des rochers s'étend au loin sur la plaine d'inondation." 

L'univers littéraire de McCarthy n'est pas reconnu pour être des plus joyeux. "No Country For Old Men" ne déroge pas à la règle. 
McCarthy nous emmène dans un univers glauque et menaçant. L'urgence de son propos se fait ressentir à chaque page. 
McCarthy nous offre en pâture à un psychopathe qui ferait passer Patrick Bateman ("American Psycho" Bret Easton Ellis) pour un enfant gâté privé de kermesse annuelle.
Le sentiment de malaise nous accompagne durant toute l'histoire. Même après. 

Extrait: "Il est entré comme ça par la porte mine de rien. Shérif il avait un de ces machins une espèce de bouteille d'oxygène comme en ont les malades qui ont de l'emphysème ou je ne sais quoi. Et il avait un flexible passé à l'intérieur de sa manche et relié à un de ces pistolets à tige comme ceux dont ils se servent aux abattoirs. D'accord. En tout cas ça y ressemblait. Vous le verrez quand vous viendrez. D'accord. Tout est sous contrôle. D'accord." 

#nocountryforoldmen #cormacmccarthy #la7delapage7 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire