mardi 22 septembre 2015

"84, Charing Cross Road" de Helene Hanff

"84, Charing Cross Road" de Helene Hanff.
Ed. Le Livre de Poche 2012. Pages 160.

Résumé: Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Livre inattendu et jamais traduit, 84, Charing Cross Road fait l'objet, depuis les années 1970, d'un véritable culte des deux côtés de l'Atlantique.

La 7 de la page 7: "Pourriez-vous avoir l'amabilité de faire savoir aux gens de l'Eglise d'Angleterre (qui que ce soit qui leur ait donné l'ordre de tripatouiller la Vulgate) qu'ils ont bousillé une des plus belles proses jamais écrites?"

Ode à la lecture, aux lecteurs et aux librairies. Comment deux personnes si différentes que cette américaine excentrique et cet anglais flegmatique d'après-guerre peuvent ils faire pour correspondre? Par les livres bien sûr. Si le roman de Hanff est joliment agencé, force est de constater que cette américaine m'a quand même pas mal agacée. 
Deux mondes se rencontrent par le biais des livres. C'est tout ce que ces personnages ont en commun. C'est la seule chose qui les lient et c'est pourtant grâce à la littérature que leurs vies vont s'entremêler. Entre vie américaine délurée et Angleterre d'après-guerre, seuls les livres servent de passerelles. 
A lire au moins une fois dans sa vie afin de comprendre que les livres sont plus que du papier avec de l'encre jetée dessus. Toutefois, si il est culte dans le monde anglo-saxon, force est de constater que la lecture de ce roman épistolaire est assez rapide mais que le récit à quand même pris un petit coup de vieux. 

Extrait: "Chère Mademoiselle, Je dois vous remercier pour le colis de Pâques qui est bien arrivé hier et nous a fait grand plaisir. Nous avons été ravis par les conserves et par les boîtes d'oeufs frais. Tout le personnel se joint à moi pour vous remercier d'avoir pensé à nous avec autant de générosité." 


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire