lundi 14 septembre 2015

"Millénium: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" de Stieg Larsson

"Millénium: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" de Stieg Larsson. 
Eds. Actes Sud 2006. Pages 574. 
Titre Original: Millenium, book 1: Män som hatar kvinnor. 

Résumé: Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. 

La 7 de la page 7: "Du mauvais côté du micro"

Premier tome de la saga "Millénium", "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" est plutôt une réussite. Une belle réussite. Dans le style procédural, cher à la littérature policière suédoise, ce premier volet de la série nous fait trépigner d'impatience pour le second tome. 
L'histoire est efficace et les personnages diablement intéressants et attachants. On passe de Blomkvist à Salander avec un plaisir jouissif. On reste en apnée en suivant leurs aventures. 
Là où Larsson fait carton plein, c'est dans le choix paradoxal de ses protagonistes qui tiennent plus de l'anti-héro qu'autre chose. Ils portent leurs cicatrices avec fierté et sont le résultat de leurs choix et de leurs inactions. 
Un pur régal. 
Vite... La suite! 

Extrait: "En CM2, Lisbeth Salander avait eu des démêlés avec un garçon beaucoup plus grand et fort qu'elle. D'un point de vue purement physique, elle n'avait pas représenté un grand obstacle pour lui. Pour commencer, il s'était amusé à la faire tombé plusieurs fois, puis il l'avait giflée quand elle essayait de contre-attaquer. Rien à faire, malgré sa supériorité, cette idiote continuait à le chercher, et au bout d'un moment même les autres élèves avaient commencé à trouver que ça allait trop loin. Elle était si manifestement sans défense que ça en devenait pénible. Finalement, le garçon lui avait balancé un coup de poing magistral qui lui avait fendu la lèvre et lui avait fait voir trente-six chandelles. Ils l'avaient abandonnée par terre derrière le gymnase. Elle était restée à la maison deux jours. Au matin du troisième jour, elle attendait son tortionnaire avec une batte de base-ball et la lui abattit sur l'oreille. Ceci lui valut une convocation chez le principal qui décida de porter plainte contre elle pour coups et blessures, ce qui eut pour résultat une enquête sociale."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire