mardi 22 septembre 2015

"Le Pape, le Kid et l'Iroquois" de Anonyme

"Le Pape, le Kid et l'Iroquois" de Anonyme.
Ed. Sonatine 2015. Pages 459.
Titre Original: The plot to kill the pope

Résumé: Vous aimez Grease, le Pape et les psychopathes ? La rencontre explosive du Boubon Kid et du tueur à l'Iroquoise... D'un côté, le Bourbon Kid, tenant du titre du tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la terre n'ait jamais porté. De l'autre, avec plus d'une centaine de victimes à son actif, l'Iroquois, blouson de cuir rouge, masque d'Halloween surmonté d'une crête, challenger et sérieux prétendant au titre.
Le combat s'annonce terrible. Dans les coulisses : une organisation gouvernementale américaine top secrète spécialisée dans les opérations fantômes, une nonne, un sosie d'Elvis, quelques Hells Angels et une cible de choix pour nos psychopathes frénétiques : le pape, en voyage secret aux Etats-Unis. Sur la musique de Grease, nous vous convions au spectacle littéraire le plus déjanté de la décennie.

La 7 de la page 7: "Elle sortit sa carte Visa et la tendit à Steven, qui se tenait devant la caisse, le trousseau de clés à la main, comme s'il se demandait s'il devait l'ouvrir." 

Comme je l'ai attendu ce livre! Le Bourbon Kid et l'iroquois dans le même roman, sous la plume de leur créateur un peu dérangé! 
Et comme en plus, c'est ma moitié qui me l'a offert, c'est dire si j'étais contente! 
Le risque, évidemment, c'est de tellement l'attendre qu'au final on reste un peu déçu. On ne va pas se mentir, ce n'est sans doute pas le meilleur roman d'Anonyme. Mais ce n'est pas pour autant que ce livre soit une déception. Loin de là. 
Le style d'Anonyme est toujours aussi efficace. Un rythme haletant et des situations rocambolesques, à la limite de l'absurde qui se lisent comme on boit un bon vin. 
L'histoire est surtout centrée sur l'iroquois (donc oui, lire "Psycho Killer" est quasiment obligatoire). 
Les personnages sont fidèles à ce qu'ils ont toujours été: complètement barrés! 
Mention spéciale à Jasmine qui nous aura fait rire du début à la fin. 
Un très bon moment de lecture! Attention cependant, vous allez avoir la B.O. de "Grease" en tête pendant des jours et des jours!

Extrait: "L'ambiance rappela à Rex celle des MTV Awards. Il y avait travaillé en tant qu'agent de sécurité, une fois, et avait été chargé d'empêcher les invités de cracher sur un jeune artiste canadien pendant qu'il était sur scène. C'était une des pires missions qu'on lui eût jamais confiées. Il avait passé la moitié de la nuit à écouter des chanteurs tous plus bêtes les uns que les autres balancer les pires banalités sur la politique et l'importance de donner de l'argent aux œuvres caritatives. Le simple fait d'y repenser lui donna des frissons." 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire