jeudi 26 novembre 2015

"Lucky Jim" de Kingsley Amis

"Lucky Jim" de Kingsley Amis
Ed. de la Martinière 2014. Pages 441.

Résumé: Chargé de cours dans une université de seconde zone, Jim Dixon accumule les déboires professionnels et sentimentaux. Il échoue à faire bonne impression au professeur Welch, le chef de la section d'Histoire, un mandarin dont la paresse n'a d'égal que le ridicule, et est pris au piège du chantage émotionnel qu'exerce sur lui Margaret, une collègue très collante.
Face à l'adversité, Jim dispose néanmoins de quelques ressources : son talent pour les grimaces et son imagination fertile.

La 7 de la page 7: "Et puis, Catchpole avait planté là Margareth et la lui avait laissée sur les bras." 

"Lucky Jim" est un petit bijou de la littérature anglaise du XXème siècle. Non seulement ce livre est drôle mais il a aussi l'audace d'être intelligemment écrit. Premièrement, le personnage de Jim Dixon est particulièrement savoureux. Il est faussement bête et terriblement maladroit. Cependant, il cache bien son jeu. Ce sont les circonstances qui le plongent dans les problèmes (bon d'accord, il en provoque aussi pas mal le bougre.) Dixon est une sorte de Wooster qui devrait se débrouiller sans son Jeeves. Deuxièmement, l'intrigue est bourrée de rebondissements plus farfelus les uns que les autres tout en conservant une ligne assez crédible et terriblement efficace. 
Enfin, si, oui ce roman est drôlissime, il n'en reste pas moins une critique furieuse du système éducatif anglais. Oxbridge en prend plein la tête. Les personnages feraient n'importe quoi pour sortir de leur milieu et atteindre les sommets de intelligentsia britannique. A tort, tout n'est qu'apparence. Dixon aussi n'est qu'apparence. Il est beaucoup plus malin qu'on ne le croit... Un pur régal! 

Extrait: "Malgré ce contraste aveuglant, Dixon se rendait compte que leur promenade, circonspecte et en apparence méditative, devait paraître assez pompeuse aux étudiants qui passaient."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire