jeudi 26 novembre 2015

"Qui a tué le Dahlia Noir?" de Stéphane Bourgoin

"Qui a tué le Dahlia Noir?" de Stéphane Bourgoin
Ed. Ring 2014. 490 Pages.

Résumé: La plus grande énigme de l'histoire criminelle américaine enfin résolue. 15 janvier 1947, Los Angeles. Le cadavre coupé en deux d'Elizabeth Short, le « Dahlia Noir », est découvert sur un terrain vague. Vidé de son sang et lavé. Elle a été gardée prisonnière pendant plusieurs jours afin d'être soumise à d'innommables tortures, tenues secrètes à ce jour par la police de Los Angeles. Aujourd'hui, Stéphane Bourgoin vous dévoile le monstrueux rituel du tueur. L'analyse de la scène de crime et les pratiques hors normes de l'assassin prouvent, sans l'ombre d'un doute, qu'il n'en est pas à son premier forfait. 1934-1950, Cleveland, Ohio. 1939-1940, New Castle et Stowe Township, Pennsylvanie. Un serial killer mutile et décapite hommes et femmes. Il lave et vide de leur sang les corps de ses victimes. Et il pratique un rituel similaire à celui du Dahlia Noir. Vingt ans d'investigations et l'analyse de milliers de « cold cases » ont mené Stéphane Bourgoin sur la piste de l'un des pires tueur en série américain, et d'élucider ce crime légendaire, une hypothèse validée par les célèbres « profilers » de l'Académie nationale du F.B.I., à Quantico. Spécialiste mondialement reconnu des serial killers, Stéphane Bourgoin nous livre, dans ces vingts ans d'enquête, le résultat de sa quête obsessionnelle.

La 7 de la page 7: "Elle avait des hématomes violacés autour du cou, des bras et des poignets, ce qui prouvait qu'elle avait été solidement attachée, avant d'être torturée." 

Stéphane Bourgoin s'attaque au mythe du Dahlia Noir. Crime jamais résolu et qui a alimenté de nombreux films et livres de par son caractère particulièrement violent et sa victime assez mystérieuse. Non seulement le livre est bien documenté mais Bourgoin ne nous épargne aucune image de scène de crime ou de cadavre. Ce qui permet au lecteur de bien entrevoir la violence des propos et ne permet pas au lecteur de se distancer du texte. Bourgoin ne nous raconte pas l'histoire d'une enquête policière, non, il dissèque méticuleusement un (des) meurtre(s) particulièrement violent(s) et il tient à ce qu'on ne l'oublie pas.  Et sa manière de nous le démontrer est diablement efficace. 
Mais au-delà de tout cela, "Qui a tué le Dahlia Noir?" est surtout une étude sérieuse des faits. Bourgoin analyse les éléments et les recoupe avec d'autres afin de "résoudre" l'affaire la plus mystérieuse du XXème siècle. Il passe en revue les suspects de l'époque. Monte et démonte les théories (souvent fumeuses) et reste, sans concession, fidèle à l'entêtante Beth Short.  
Et sa théorie finale est assez crédible (exercice vraiment difficile, d'autres s'y sont essayé avec d'autres affaires en fonçant droit dans le mur, ce n'est pas le cas ici.) On ne saura probablement jamais si sa théorie se révèle vraie mais au moins, son coupable a le mérite d'exister et de coller aux éléments de l'enquête. On vous laisse découvrir tout cela par vous-même car l'enquête est vraiment bien construite et bien structurée.  

Extrait: "L'assassinat d'Elizabeth Short, le 15 Janvier 1947, demeure un cas légendaire dans les annales du crime américain, un peu à l'image de ce qu'a été Jack L’Éventreur en Angleterre ou l'affaire Grégory en France. Comment expliquer cette fascination? D'abord parce qu'il n'a toujours pas été résolu et qu'il touche une corde sensible du mythe américain qui est celui d'Hollywood. Plus que tout autre crime aux Etats-Unis, le meurtre du Dahlia Noir engendre plus de quatre cent confessions." 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire