vendredi 20 novembre 2015

"Sur Ordre" de Tom Clancy


"Sur Ordre" de Tom Clancy
Ed. Le Livre de Poche 2001. Pages 1522. 
Titre original: "Executive Orders"

Résumé: Un Boeing 747 s'écrase sur le Capitole, entraînant dans la mort le Président, les membres du Sénat et de la Cour suprême. Telle est la déclaration de guerre d'un dictateur islamiste fou de Dieu au « Grand Satan » américain.
Plus que jamais, Jack Ryan est l'homme de la situation, le seul capable d'enrayer la machine de guerre et d'expansion conçue par un cerveau mégalomane, résolu à unifier l'ensemble du monde musulman et à déclencher la guerre totale contre l'Occident libre.

La 7 de la page 7: "Le Capitole était une construction en pierre mais il contenait quantité de bureaux en bois et des tonnes de papier..."

Si on prend en considération que "Sur Ordre" a été écrit en 1996 et qu'ensuite, on prend en considération ce que l'on sait et d'où le monde en est maintenant, on se dit que Tom Clancy était quand même rudement fort! Ce qui pouvait passer, à l'époque, pour des thrillers d'espionnage particulièrement prenants, a, maintenant, un goût de roman d'anticipation bien tragique. 
L'intrigue est crédible (on sait maintenant, que oui, ce roman est d'une crédibilité implacable). Mais ce qui impressionne surtout dans "Sur Ordre" (et globalement dans toute l’œuvre de Clancy)  c'est la valeur documentée de son travail. Le souci du détail est intraitable. Et cependant, Clancy ne nous laisse pas perdus dans les méandres du pouvoir américain, il nous prend la main afin de bien nous expliquer le pourquoi du comment et quelles sont les implications de son récit. 
Maîtrisé et implacable, "Sur Ordre" est, malheureusement,  toujours d'actualité. 

Extrait: "John Clark décida de finir sa bière. Il n'avait aucune raison de venir à Washington jusqu'à l'appel de Mary Pat. Il n'était qu'une abeille ouvrière, après tout, et seules les grosses légumes de la CIA devaient se démener dans la capitale, à présent. Ah, pour ça oui, ils allaient se remuer !"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire