mercredi 7 octobre 2015

"Inconnu à cette adresse" de Kressmann Taylor

"Inconnu à cette adresse" de Kressmann Taylor.
Ed. Autrement 1995. Pages 56.
Titre Original: "Address Unknown"

Résumé: Martin Schulse, Allemand et Max Eisenstein, juif Américain, sont deux galeristes associés, aux Etats-Unis. Ils sont surtout deux amis fervents, deux frères. Malgré l'installation de Martin à Munich, ils poursuivent leur amitié à travers des lettres chaleureuses, passionnées. En juillet 1933 pourtant, les doutes et le malaise de Martin face aux remous du gouvernement allemand font vite place à un antisémitisme que ne tempère plus la moindre trace d'affection. D'une cruauté imparable, sa décision tombe comme une sentence : "Ici en Allemagne, un de ces hommes d'action énergiques, essentiels, est sorti du rang. Et je me rallie à lui." Max ne peut se résoudre à une telle révolution, sentimentale et politique.

La 7 de la page 7: "Crois-moi, une prescription est bonne, même si elle me fait sourire." 

Ce livre est à mettre entre toutes les mains. Jeunes. Moins jeunes. Toutes. Ce roman épistolaire, je l'ai lu pour l'école (ça date, croyez-moi) Et ce fut une découverte monumentale. Non seulement, le ton est juste mais il est aussi d'une violence inimaginable. Sans pour autant être violent. Bref un vrai coup de maître. 
Précisons que ce roman a été écrit  en 1938. Soit un an avant que la guerre n'éclate. On est presque dans le roman d'anticipation! Histoire de l'amitié qui s’effrite et de vengeance. Ce roman raconte la guerre comme jamais aucun n'a su l'aborder (bon d'accord, il y a quand même quelques exceptions...) 
A lire. A relire. Et à partager! 

Extrait: "L'homme électrise littéralement les foules; il possède une force que seul peut avoir un grand orateur doublé d'un fanatique. Mais je m'interroge : est-il complètement sain d'esprit?
Ses escouades en chemises brunes sont issues de la populace. Elles pillent, et elles ont commencé à persécuter les Juifs. Mais il ne s'agit peut-être là que d'incident mineurs : la petite écume trouble qui se forme en surface quand bout le chaudron d'un grand mouvement
." 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire