dimanche 25 octobre 2015

"Mensonges, Mensonges" de Stephen Fry

"Mensonges, mensonges" de Stephen Fry
Ed. J'ai Lu 2003. Pages 382.
Titre Original: "The Liar"

Résumé: Adrian Healey est un menteur compulsif et invétéré. Il est jeune, beau, très intelligent, extrêmement cynique, sans scrupule, spirituel et tricheur. Ses excentricités, son homosexualité tapageuse et ses provocations en font le héros scandaleux de son collège. Du moins, tant qu'il en fait encore partie... Des années plus tard, un de ses professeurs l'entraîne à son tour dans une aventure rocambolesque.
Avec un humour décapant, des dialogues caustiques pleins d'esprit, Stephen Fry fustige l'hypocrisie et bouscule la bonne société anglaise.

La 7 de la page 7: "Quoi! Mais qu'est-ce qu'il s'est foutu sur le poil?" 
 
Même si j'aime beaucoup Stephen Fry, force est de constater que ce roman tire parfois en longueur. Si il y a des passages très drôle, ça ne suffit pas à totalement sauver le roman. 
"Mensonges, mensonges" est un bon livre. Plaisant même... Mais on reste sur sa fin. Je le recommande pour la qualité de la plume et l'acidité des propos. Mais si vous avez le choix avec un autre Stephen Fry, n'hésitez pas, prenez l'autre...

Extrait: "Tom traçait toujours son chemin avec ses propres idées. Il était arrivé à avoir les cheveux les plus longs de l'Internat et la plus grande consommation publique de nicotine de toute l'École, tout cela sans jamais attirer l'attention sur lui. Tout se passait comme s'il se laissait pousser les cheveux et fumait ses cigarettes parce qu'il aimait ça, et non parce qu'il aimait être vu. Voilà qui était dangereusement subversif."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire