mercredi 7 octobre 2015

"Le Prédicateur" de Camilla Läckberg

"Le Prédicateur" de Camilla Läckberg.
Ed. Babel 2013. Pages 503.
Titre Original: "Predikanten"

Résumé: Dans les rochers proches de Fjällbacka, le petit port touristique suédois dont il était question dans "La Princesse des glaces", on découvre le cadavre d’une femme. L’affaire se complique quand apparaissent, plus profond au même endroit, deux squelettes de femmes...
L’inspecteur Patrik Hedström est chargé de l’enquête en cette période estivale où l’incident pourrait faire fuir les touristes et qui, canicule oblige, rend difficiles les dernières semaines de grossesse d’Erica Falck, sa compagne.
Lentement, le tableau se précise : les squelettes sont certainement ceux de deux jeunes femmes disparues vingt-quatre ans plus tôt. Revient ainsi en lumière la famille Hult, dont le patriarche, Ephraïm, magnétisait les foules accompagné de ses deux petits garçons, Gabriel et Johannes, dotés de pouvoirs de guérisseurs. Depuis cette époque et un étrange suicide, la famille est divisée en deux branches qui se haïssent.
Alors que Patrick assemble les morceaux du puzzle, on apprend que Jenny, une adolescente en vacances dans un camping, a disparu. La liste s’allonge...
Une nouvelle fois, Camilla Läckberg excelle à tisser son intrigue, manipulant son lecteur avec jubilation, entre informations finement distillées et plaisir de nous perdre en compagnie de ses personnages dans une atmoshère provinciale lourde de secrets.

La 7 de la page 7: "Patrick reconnaît là son supérieur hiérarchique." 

On retrouve les personnages de "La princesse des glaces" avec plaisir. Erica et Patrik partent pour de nouvelles aventures. On se retrouve dans le petit port de pêche suédois où une petite communauté fermée suédoise aime se faire des misères. Jalousie. Trahison. Les secrets foisonnent. Les rebondissements sont au rendez-vous. Bref, une bonne histoire à lire sous la couette en écoutant la pluie. On en redemande. Et c'est tant mieux car les suites se succèdent! 

Extrait: "Si tu savais combien de visiteurs mes parents ont eus en été pendant des années, ils étaient juste supposés faire un saut puis ils restaient une semaine et s’attendaient à avoir le gîte et le couvert et le service qui va avec. Les gens sont complètement fous. Et le pire, c’est toujours la famille."  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire