mardi 27 octobre 2015

"Le Cercle de Dante" de Matthew Pearl

"Le Cercle de Dante" de Matthew Pearl
Ed. France Loisirs 2005. Pages 651.
Titre Original: "The Dante Club"

Résumé: Le juge Healey est dévoré vivant par des larves d'insectes. A peine est-il inhumé qu'une autre victime est découverte, puis une troisième - toutes assassinées selon des mises en scène atroces. La police est impuissante, incapable de décrypter les crimes qui terrorisent la tranquille et puritaine cité américaine. Personne dans ses rangs, pas plus qu'à Boston, n'est familier de Dante... Personne... sauf quatre hommes. Quatre poètes qui ont fait le serment de traduire La Divine Comédie et sont les seuls à parfaitement connaître le texte maudit. Quand ils voient dans les meurtres une copie des châtiments décrits dans L'Enfer, ils craignent d'être tenus pour suspects... Pour se disculper - et sauver la ville -, les érudits se font détectives. Mais l'assassin de Boston ne craint pas les poètes. Il vit dans leur ombre et se nourrit de leur savoir... Une étrange chasse à l'homme commence. Des coulisses feutrées de Harvard aux bas-fonds sordides du port de Boston, une enquête criminelle, romantique et sanglante... 

La 7 de la page 7: "Ce jour-là, elle avait découvert une première éclaboussure près du garde-manger- une tache rouge desséchée- puis une autre, au pied de l'escalier: une traînée, cette fois." 

Si vous aimez les romans où il se passe plein de choses, où on va de rebondissement en rebondissement et où les personnages sont atypiques... Bref, un roman où on ne s'ennuie pas, et bien ne lisez tout simplement pas "Le Cercle de Dante". Non seulement le roman est d'une lenteur pathologique mais en plus l'ennui cogne à la porte de chaque fin de paragraphe. Finir ce livre est un tour de force dantesque... 

Extrait: "Boccace raconte l'histoire suivante. Elle se passe à Vérone, où Dante vécut un temps pendant son exil. En sortant d'une maison, une femme l'aperçoit de l'autre côté de la rue et le désigne à une amie. "C'est Alighieri, dit-elle, l'homme qui va en Enfer aussi souvent que l'envie lui en prend et qui en rapporte des nouvelles des morts". "Oh, très certainement, répond l'autre. Voyez comme il a le teint noiraud et la barbe frisottée. A n'en pas douter, il a tâté de la fumée et de la chaleur de l'Enfer !" 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire