jeudi 15 octobre 2015

"Les Miroirs de l'esprit" de Norman Spinrad


"Les Miroirs de l'esprit" de Norman Spinrad. 
Ed. Folio 2002. Pages 572. 
Titre Original: "Mind Games" 

Résumé:Un ancien écrivain de science-fiction a fondé une secte, le Transformationalisme, devenue en quelques années une puissance financière qui recrute à Hollywood parmi les stars. Le réalisateur Jack Weller, malgré son écoeurement pour les méthodes de recrutement des transformationalistes, décide de s'introduire dans la secte pour récupérer sa femme qui s'est laissé séduire. Commence alors une incroyable partie de cache-cache: qui est sincère? qui joue la comédie? Bien sûr, toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est purement fortuite! Une dénonciation aussi astucieuse qu'implacable de l'univers des sectes.

La 7 de la page 7: "La sonnerie du téléphone les arracha à l'envoûtement de la télé."  

Le livre est long et l'histoire est riche. Malheureusement, un indice plus qu'important est donné très tôt. Pour le lecteur inattentif, cela passe comme une lettre à la poste. Or j'ai une tendance à être très attentive aux détails quand je lis un roman. De ce fait, j'ai très vite découvert qui était l'assassin.  Restait à savoir pourquoi. Et le mobile est assez vague. On reste avec un goût de trop peu dans l'esprit. De plus les personnages sont fort peu sympathiques. On a du mal à s'intéresser à leur sort. 

Extrait: "Le dos de sa chemise imbibée de sueur collant au siège de la Triumph, les yeux brûlés par le smog de la San Fernando Valley, abruti de fatigue et d'ennui, Jack Weller quitta l'autoroute de Ventura pour s'engager dans Moorpark."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire