jeudi 1 octobre 2015

"Pénélope Green: La chanson des enfants perdus" de Béatrice Bottet

 "Pénélope Green: La chanson des enfants perdus" de Béatrice Bottet.
Ed. Casterman 2013. Pages 388.

Résumé: NOM : Green
PRÉNOM : Pénélope
SITUATION FAMILIALE : orpheline, unique héritière du journaliste James Alec Green
AMBITION (SCANDALEUSE) : devenir journaliste
SIGNES PARTICULIERS : une envie d'étrangler son prétendant, cette endive de Wilfrid, et un goût prononcé pour l'aventure et le danger
Pénélope Green décide de reprendre une mystérieuse enquête de son père : le dossier FOXGLOVE COURT. Quel terrible secret va-t-elle découvrir, dans les bas-fonds de Londres ?

La 7 de la page 7: "Moi j'avance pas plus loin." 
 
On entre ici dans l'Angleterre Victorienne. On ne tarde pas à entrer dans le vif du sujet. Il n'y a pas de grande et longue introduction des personnages. On en apprend plus sur eux au fil des pages. 
Le suspens est bien maintenu. Qui est Cox? Pourquoi le médaillon est-il si important? 
On découvre le Londres de 1880. Avec ses quartiers malfamés, ses mécréants et sa grande bourgeoisie sournoise. 
On tient fermement la main de Penny alors qu'elle s'engouffre dans les mystères des bas-fonds. 
 Il y a certes quelques passages un peu longs. On croule sous les détails. Mais il faut arriver à la fin de sa lecture pour se rendre compte de l'importance de ces détails. Ils permettent également de donner une certaine atmosphère au livre. 
Penny ressemble fort à ces ingénues victoriennes chères à Jane Austen. Elle se met volontairement dans un pétrin colossal et attend qu'on vienne la secourir. 
Si la vengeance est un plat qui se mange froid, cette histoire nous a été servie glacée. Un très bon premier tome, à lire et à relire.

Extrait: "Au bout d'un petit quart d'heure, leur concert terminé, les violonistes saluèrent. La fille rousse, d'un petit geste mutin de l'archet, fit tomber la casquette de son compère, puis la ramassa avec une drôle de petite révérence pour ensuite la faire circuler à la ronde." 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire