jeudi 1 octobre 2015

"Rottweiler" de Ruth Rendell

"Rottweiler" de Ruth Rendell.
Ed. des Deux Terres 2006. Pages 423.

Résumé: La première fille avait une morsure dans le cou. Selon la police, les analyses ADN désignaient son fiancé. Qu'importe ! La presse à sensation s'était tout de suite emparée de l'histoire : elle avait baptisé le tueur le Rottweiler, et le surnom lui était resté. Le dernier corps est découvert tout près du magasin d'antiquités d'Inez Ferry, dans le quartier de Marylebone, à Londres. Depuis la mort de son mari, Inez complète son modeste revenu en acceptant des locataires au-dessus de la boutique. Les activités obsessionnelles et imprévisibles du Rottweiler sèment la suspicion au sein de cette petite communauté disparate : un maniaque, un assassin se cache parmi eux.

La 7 de la page 7: "-Je n'ai pas honte de mon amour, je le clame sur les toits." 

Si le résumé est alléchant, le livre l'est nettement moins. Le rythme est lent. Trop lent. Cela m'a complètement ruiné l'histoire. Impossible de m'intéresser à ces personnages prévisibles et vraiment antipathiques. Ce n'est vraiment pas une réussite. On espère toujours que quelque chose fasse démarrer l'histoire, mais on attend en vain. Pas grand chose à dire de plus. Une vraie déception.

Extrait: "Il vit le nom inscrit en lettres d'or ,mais sans le lire , il secoua la tête et marmonna Non merci,trop tard car elle en avait déjà laissé échapper un jet droit sur ses deux mains levées dans un geste de défense .Sur lui l'effet fut cataclysmique . Il recula et , lorsque cette essence lui assaillit les narines ,il sentit un séisme le secouer de la tête aux pieds. "

Aucun commentaire:

Publier un commentaire