lundi 12 octobre 2015

"Petit-déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote


"Petit-déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote
Ed. Folio 2012. Pages 188. 
 Titre Original: "Breakfast at Tiffany's" 

Résumé: Le narrateur, qui demeure anonyme pendant l'essentiel du récit, se remémore en compagnie du barman Joe Bell de leur ancienne connaissance commune Holly Golightly, dont ils croient reconnaître la représentation en une statuette portée par un nègre d'Afrique, sur quelques photographies transmise par un certain M. Yunioshi.
Le narrateur, Holly et Yunioshi furent tous trois voisins, quelques années plus tôt. Holly Golightly est alors une call-girl qui dérange ses voisins à toute heure, par ses fêtes interminables, ou bien en rentrant au petit matin accompagnée de clients. Alors que le photographe japonais s'en plaint, le narrateur, jeune écrivain dont la carrière ne décolle pas, se lie d'amitié avec Holly qui l'appelle Fred, du nom de son frère qui, dit-elle, lui ressemble.

La 7 de la page 7: "Il compta sur ses doigts et il n'y en avait pas assez." 
 


"Petit-déjeuner chez Tiffany" 
C'est l'histoire du narrateur et de Holly Golightly. Histoires de voisinage. Holly est un personnage plus qu'atypique. Menteuse et divagatrice, elle vit une vie décousue. Elle est "l'amie" de nombreux messieurs, rend visite à un criminel en prison. Bref, elle est difficile à suivre cette demoiselle. 
En fait Holly est sans doute un hymne à la liberté. Elle fait et dit ce qu'elle veut sans se soucier des conséquences. Elle ne se justifie pas, elle n'en ressent pas le besoin. Elle est elle et ça lui suffit amplement. On tombe dans le même piège que le narrateur. On souhaite connaître la suite, savoir ce qu'il va lui arriver. La tragédie sera-t-elle au rendez-vous? Une très bonne nouvelle. A lire! 


"La maison de fleur"
Ici, Capote continue sur sa lancée et nous offre une autre nouvelle sur le côté tragique de la vie. L'histoire se déroule en Haïti. Une prostituée quitte son bordel pour suivre un jeune homme. Ils se marient. La prostituée découvre alors que la cohabitation avec la grand-mère de son mari. Vieille femme acariâtre, elle mène la vie dure à la mariée. Elle tente de lui jeter des sorts. Lorsque la vieille dame meurt, elle pense enfin avoir la paix. Mais non. Son mari, la tenant pour responsable la punit en l'attachant à un arbre. Lorsque les amies de la prostituée arrivent pour lui rendre visite, elles tentent de la sauver. Mais elle préfère vivre avec son mari. 
On touche ici à la volonté consciente de remettre son destin dans les mains d'un autre. La prostituée est amoureuse mais en est-elle pour autant heureuse avec son mari? Le lecteur pourra se faire sa propre idée. Personnellement, je ne pense pas qu'elle le soit mais je pense par contre qu'elle pense l'être.  


"La guitare de diamants" 
Un jeune homme arrive dans une prison et convainc un vieux détenu de l'aider à s'évader. Ici on retrouve encore le concept de liberté. Le vieux tente réellement de s'évader mais on sent que l'envie est assez partagée. Ici on a la captivité comme routine. Il serait plus compliqué d'être libre que d'être emprisonné. La liberté a un prix et on n'hésite parfois à le payer. 


"Le dernier Noël" 
La relation d'un enfant de sept ans avec une vieille femme âgée. Elle est libre, dans sa tête. C'est le seul endroit où elle peut encore trouver cette liberté. Certains diront qu'elle est simple ou sénile. Personnellement, je l'imagine plutôt que un symbole de la vieillesse. Elle se fiche de ce qu'on pense. Elle veut juste faire ses gâteaux. Point. Elle est mise en parallèle avec le jeune garçon qui lui commence sa vie avec toutes les contraintes qu'elle n'a plus. Si il est vrai qu'ils sont séparés, elle lui donne ce cadeau jusqu'au bout: Sois libre! Quel que soit le moyen, trouve celui d'être libre. 



Excellent recueil de nouvelles. Je pense qu'il y a autant de thématiques dans ce recueil qu'il y a de lecteurs. Personnellement, je l'ai lu comme une analyse de la liberté, quelle qu'elle soit. Voulue. Abandonnée. Cédée. Immuable. Les personnages sont tous libres et prisonniers en même temps.

Holly est libre mais elle est prisonnière de cette liberté. 

La prostituée choisi de céder sa liberté à son mari. 

Le vieux détenu choisi de ne plus être libre et de rester prisonnier de son rêve de liberté. 

La vieille femme est totalement libre dans sa tête car c'est son dernier refuge. Elle est prisonnière de sa tête et de son corps qui vieillit.   

Des nouvelles vraiment agréables à lire. 

Extrait: "On ne peut pas donner son cœur à une bête sauvage; plus on essaie, plus elle reprend des forces. Jusqu'à ce qu'elle en ait assez pour se sauver dans les bois, ou pour s'envoler en haut d'un arbre. Puis d'un arbre plus grand, puis dans le ciel. C'est comme ça que vous finirez, M. Bell. Si vous vous risquez à aimer une bête sauvage. Vous finirez en regardant le ciel."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire